Tranche de Vie Miss F

Tranche de Vie Miss F

Tranche de vie

Comme vous nous l’avez suggéré dans les réponses à notre questionnaire sur ce que vous aimeriez
découvrir dans la gazette de Tangata, nous sommes allés à la rencontre de personnes pour partager
des témoignages 💬, des expériences.

Cette semaine, nous avons  échangé avec Miss F sur sa vie en période de confinement.

Miss F 👩🏻 a environ 30 ans d’expérience dans des secteurs d’activités variés avec un métier transverse, notamment avec des membres de la direction. « 30 ans au service des autres » comme elle aime 💕à le dire. Miss F est une personne en situation de handicap invisible.
Elle est célibataire, vit seule et sans chat 😸 , apprécie sa vie professionnelle et ses relations humaines 🤝 avec une bonne partie des gens du travail 👩‍💼👨‍💼

 

❓Quel état d’esprit au moment du confinement ?

Une grosse appréhension car je n’avais pas de poste de travail adapté à mon domicile, j’ai eu peur d’être isolée, et en même temps, avec les fortes tensions ⚡️ conjoncturelles au bureau 🏢 j’avais un petit moral.

❓Comment ai-je vécu cette période de confinement et de télétravail ?

Le démarrage a été compliqué, lié aux tensions, et du coup cela a été difficile de trouver ma place et mon rythme. Tout était décousu, et par mail 📩, avec une communication parfois incomplète ou inexistante.

❓L’organisation mise en place ?

Alors, un début très difficile et compliqué moralement 😪 📣 avec peu ou pas d’informations sur le plan professionnel. J’ai eu un sentiment de non appartenance assez fort, un sentiment d’être inutile. Heureusement les amis 👩🏼‍🤝‍👩🏻👩🏻‍🤝‍🧑🏽étaient présents et cela m’a beaucoup aidée. Avec mes problèmes de santé j’inquiète déjà beaucoup ma famille, du coup j’évite de les solliciter ; surtout que pour certains d’entre eux, ils sont déjà en situation de fragilité alors j’essaye au mieux de les soutenir sans en rajouter. Après plusieurs essais, afin de trouver un rythme quotidien « normal » 👌, une prise de recul s’est avérée nécessaire. Cette « pause » ⏸(congés) fut bénéfique et m’a permis de me recentrer, de m’occuper de moi. Mon responsable m’a toujours soutenue et octroyé sa confiance. J’ai pu ainsi reprendre mon activité beaucoup  plus sereinement il y a quelques jours, et dans de meilleures conditions. 👍

❓Comment ai-je occupé mon temps ?

Eh bien, j’ai instauré des petits challenges 🏅 pour rythmer mon quotidien (rangement de fond en comble, placards cuisine, dressing, tri de vêtements avec don ou revente). La crise évoluant, avec la pénurie de masques 😷, je me suis mise à l’ouvrage en fabriquant 🧵 toute une gamme de masques en tissus pour protéger ma famille, mes amis, mes voisins… J’ai mis en place un 📦“trafic de livraison” via les boîtes aux lettres 📬de mon immeuble pour respecter les gestes barrière, et j’ai fait des envois réguliers par la poste pour honorer les demandes sur toute la France !  Un geste solidaire qui a permis de redonner du sens à mes actions ;  de faire aussi connaissance avec mes voisins et créer de vrais liens 🔗avec certains d’entre eux.

Le jardinage 👩‍🌾 de « balcon » fut aussi une de mes nouvelles occupations et une grande découverte. De la création de semis (merci les tutos sur les réseaux sociaux !) à la récolte de mes premières fraises. 🍓

Très important, j’ai gardé contact avec les personnes bienveillantes et positives de mon entourage !

Découverte de Zoom et de Teams… 💻, des applications qui m’ont permis de garder le lien et m’aider lors des jours « pas le moral » 😞. Il est important de garder le lien avec des personnes sincères et à l’écoute 👂. D’autres personnes ont vécu ce confinement seules, chez elles. Sachant ce qu’elles pouvaient ressentir, j’ai fait et je continue à faire de mon mieux pour les soutenir et être présente au travers de petits messages 💬, un coup de fil ou autre (une belle découverte improbable notamment 🙂)

❓Ma principale difficulté dans cette période a été de  « faire la queue ! » 🚶‍♂️🚶‍♂️🚶‍♂️🚶‍♂️🚶‍♂️🚶‍♂️🚶‍♂️ Il est normal de respecter la distanciation physique mais cela a engendré de devoir faire la queue dans toutes situations 📏 (commerçants, administration, …) Et comme mes douleurs chroniques au dos entraînent une pénibilité en « station debout » cela n’est pas simple à gérer. Par ailleurs, la reconnaissance de cette pénibilité est un long combat 🥊 que je mène depuis plusieurs mois 🗓 avec l’administration afin d’obtenir la carte CMI - Carte Mobilité Inclusion - ... mais c’est loin d’être gagné !

❓Un message pour d’autres travailleurs en situation de handicap ?

Mon conseil, c’est d’oser ! 💪 Osez aller vers les autres ! Développez votre réseau et créez des liens avec de vraies personnes. Et osez demander de l’aide, même si j’ai encore du travail à faire sur ce dernier point 🙄😇

Abonnée à Tangata, j’ai reçu les newsletters toutes les semaines. Je trouve que cela est une belle initiative avec des conseils pratiques utiles. Elle est factuelle et bien ciblée ! Bravo ! 👏👏

Nous remercions chaleureusement Miss F pour son témoignage "sincère et vérité", et son sens de l’humour sur cette tranche de vie.

Date de parution : 4 Juin 2020